Comment monter un mur en parpaing

| |

  • A. Echafaudage de maçon de 60m² : Structure seule
  • A. Echafaudage de maçon de 104m² : Structure seule
  • Echafaudage de maçon de 128m² : Structure seule

Vous souhaitez construire chez vous ? Vous hésitez entre plusieurs méthodes ?

Nous allons nous intéresser au mur en parpaing. Relativement facile à monter à condition de bien préparer le chantier, ce type de mur résiste à tout.

Voyons ensemble quel matériel est nécessaire pour ce type de travaux et comment procéder par étape pour obtenir un mur en parpaing bien solide et bien droit.

Le matériel nécessaire

Voilà la liste non-exhaustive du matériel nécessaire. Selon vos habitudes de travail, vous souhaiterez peut-être l’étoffer.

  • Parpaings.
  • Ruban à mesurer.
  • Cordeau à craie.
  • Niveau à bulle.
  • Fil à plomb.
  • Marteau et truelle (pour le mélange).
  • Meuleuse électrique .
  • Mortier et truelle (ciment + sable + gravier).
  • Seau de maçon d’une capacité de 10 litres (utilisé pour mesurer la proportion d’eau par rapport au ciment).

Nous vous recommandons d’utiliser une bétonnière. Faire le mélange à la main demande la présence de plusieurs personnes sur le chantier :

  • 1 personne en charge du mélange et du mortier.
  • 1 personne à la pose des parpaings.

La première étape est toujours une bonne préparation du chantier

Si votre terrain n’est pas plat, il doit être nivelé autant que possible. Il va falloir décaisser de la terre pour obtenir une base de travail relativement plate. Si les fondations du mur sont plus profondes, il sera plus solide et résistant.

Il faut donc décaisser pour niveler, couler des fondations, puis démarrer en posant la première rangée de parpaings pour débuter la construction.

Pose de la première rangée de parpaings

  • Placez une réserve de mortier sur la taloche pour travailler plus facilement.
  • Ensuite, appliquez-le avec une truelle, en l’étalant et en la hachant pour améliorer l’adhérence..
  • Placer sur ce lit un premier parpaing de 20 x 2 x 50 cm, alvéoles orientées vers le bas.
  • Alignement : cette position de départ est critique pour le reste de l’installation. Il faut s’assurer que l’alignement sera bien respecté.
  • Faites les joints en tenant la truelle d’un côté des blocs pour éviter que le mortier ne déborde lorsque vous posez les blocs suivants le long de la ligne bleue. Vérifiez à chaque fois qu’ils sont d’aplomb et de niveau.
  • Quand vous avez terminé, utilisez une cale en polystyrène pour niveler le tout.

Pose de la deuxième rangée de parpaing : attention à l’alignement

  • Commencez la deuxième rangée avec deux demi-blocs de parpaing à chaque extrémité, placés d’aplomb..
  • Les pièces de la palette peuvent être facilement fendues au milieu, ce qui offre beaucoup de flexibilité. Attachez ces pièces d’extrémité à une corde de guidage bien tendue au sommet.
  • Jointoyez comme précédemment lorsque la rangée est terminée.
  • Il existe des blocs spéciaux qui doivent être renforcés pour former des liens verticaux pour les connexions d’angle. Pour créer des liaisons verticales, il faudrait entrecroiser les parpaings une rangée sur deux.

mur-en-parpaings

La régularité de la construction peut donc être vérifiée en suivant cette procédure étape par étape.

Vérifier l’équilibre et l’alignement

L’horizontalité sera évaluée à l’aide d’un niveau placé dans les deux directions (longitudinale et transversale), ou du cordeau relié aux chevrons si vous avez choisi cette méthode. Un fil à plomb sera utilisé pour vérifier la verticalité et si nécessaire, un maillet pourra être utilisé pour ajuster le placement du bloc.

Le chantier de montage du mur par étape

Les briques d’angle ont une fonction pratique : elles permettent de réaliser des chaînages verticaux. Elles sont évidées et renforcées par deux fers à béton de 10 mm orientés en rangs alternés, un rang sur deux.

Tracez la ligne de base de l’alignement

À l’aide d’un marqueur en poudre, tracez une ligne bleue sur le sol. La base d’alignement de la première rangée de parpaings sera cette ligne.

  • Placez et appliquez à la truelle suffisamment de mortier.
  • Posez et positionnez correctement le bloc initial en le tapant par petits coups de masse.

Faire les joints

Une fois que vous avez terminé, faites les joints.

Remplissez les espaces avec du mortier et appuyez dessus avec une truelle au fur et à mesure de votre progression de chaque côté des blocs.

Assurer l’alignement à l’aide d’une ficelle

Pliez la corde entre les blocs d’extrémité de la deuxième rangée, puis attachez-la sur le premier élément en tirant fort et en attachant le deuxième élément en haut tout en bloquant la pelote.

Fabriquer les chanfreins

Pour créer une surface uniforme, utilisez une pelle pour répartir le mortier, puis faites glisser la truelle sur les bords en biais pour former des chanfreins. Lors de la pose des parpaings, cela permettra d’éviter toute retombée.

Continuer à poser des blocs

Présentez les blocs intermédiaires et écrasez-les avec la masse jusqu’à ce que leurs bords soient parallèles au cordeau. Avec le bord de la truelle, grattez le mortier qui déborde sur les côtés.

Les joints horizontaux

De nombreux maçons se contentent de passer un coup de chiffon rapide sur les joints horizontaux. Une finition plus poussée consiste à prendre un morceau de polystyrène et à le frotter en faisant de petits cercles.

Et la verticalité ?

La rectitude des parpaings est plus souvent réglée à l’aide d’un fil à plomb que d’un niveau, et cela doit être fait sur de nombreuses rangées. Le fil à plomb ne doit pas toucher le mur. Il doit suspendre à seulement quelques millimètres de celui-ci.

A vous de travailler pour monter votre premier mur en parpaing

On préparer le terrain, on fabrique une bonne fondation, puis on aligne les parpaings.

C’est le résumé express, mais vous avez compris l’idée j’imagine. Beaucoup de travail, mais au final une très belle maison.

Les parpaings sont populaires car ils sont bon marché et facilement transportables puisque le matériau est relativement léger. Pour une construction à la maison, c’est le matériau idéal. Il permet de monter un mur rapidement, tout en ayant l’assurance qu’il durera.

A vous de jouer, et n’hésitez pas à nous partager la photo de votre premier mur en parpaing ! On attend de voir vos réalisations !

  • Echafaudage de maçon de 128m² : Structure + Planchers
  • A. Echafaudage de maçon de 78m² : Structure seule
  • Echafaudage de maçon de 60m² : Structure + Planchers
Précédent

Comment poser du parquet stratifié

Chasse d’eau qui coule en continu : comment régler le problème ?

Suivant

Laisser un commentaire