Comment brancher un va et vient

| |

  • Bullfan - Fan Controller 4 Amp - Contrôleur température et ventilation

Vu l’avancée des technologies de nos jours, on oublie la présence des interrupteurs chez nous. Simples, unipolaires, à minuterie, doubles ou avec un branchement va-et-vient, qu’ils soient en bouton-poussoir ou en interrupteur, ces installations nous aident à voir clair dans la pénombre de chaque pièce.

Dans cet article, nous allons comprendre le branchement d’un va-et-vient dans votre salon ou dans une grande salle. Nous découvrirons les petites astuces des bricoleurs professionnels pour installer correctement un interrupteur va-et-vient, puis apprenons ensemble comment brancher un va-et-vient sans se perdre dans les fils et les commutateurs.

Alors, à vos tournevis, nous allons éviter les allers-retours pour brancher un va-et-vient, suivez le guide.

Qu’est-ce qu’un interrupteur va-et-vient

Pour faire cours, l’interrupteur va-et-vient est un système de commutateur qui met sous tension une ou plusieurs sources d’éclairage sur deux ou plusieurs endroits. En terme plus simple, un branchement va-et-vient vous permet d’allumer une ou de nombreuses ampoules via différents points dans votre pièce. Par exemple, deux interrupteurs qui allument le lustre du salon dès que vous franchissez l’entrée et à la porte qui mène dans les autres pièces.

Ce système est parfait pour les grandes pièces de vie, comme le salon, une cuisine à espace ouvert, le hall d’entrée, un long couloir ou la salle à manger. Un interrupteur va-et-vient est donc intéressant quand vous pouvez allumer les suspendus au cœur de votre îlot de cuisine en sortant de la salle manger et l’éteindre en allant dans la salle de séjour.

Ce type de branchement s’avère très pratique pour tout grand espace dans une maison, surtout si l’habitation dispose de plusieurs entrées et de longs couloirs. Pour ce faire, il faut prévoir tous les branchements de va-et-vient dès que vous discutez du plan à votre architecte !

Comment brancher un va-et-vient dans une pièce ?

Si vous avez installé un interrupteur simple, ce guide vous facilitera la pose d’un interrupteur va-et-vient, les détails seront à la portée de vos connaissances.

Comme tout branchement d’un interrupteur, on peut le faire avec deux façons différentes, soit la pose est apparente, en saillie, soit elle est encastrée dans le mur. Pour la pose en externe, les fils conducteurs sont intégrés dans un système de câblage apparent. Pour la méthode encastrée, ils intègrent le mur. Pour avoir un schéma plus concret des deux méthodes, vous pouvez cliquer sur Google.

Afin de procéder à un branchement va-et-vient, voici les outils et les équipements dont vous avez besoin :

  • Deux boîtes d’encastrement un poste avec une profondeur de 40 mm ;
  • Des fils électriques dotés d’une section 1,5 mm² ;
  • Une pince coupante ;
  • Une pince à dénuder ;
  • Et un tournevis plat.

Selon les professionnels, vous pourrez réaliser ce type d’installation en 1 heure au plus tard.

Bien positionner l’emplacement des installations

Avant d’entamer vos travaux, prenez la précaution de couper l’alimentation électrique au niveau de votre disjoncteur, sécurité oblige !

Pour un côté pratique de vos installations, il est recommandé d’opter pour des boîtes d’encastrement de 40 mm de profondeur et de les installer à 1m20 du sol. L’emplacement est idéal au bord d’une porte et du côté opposé de l’ouverture. Vous avez besoin de deux interrupteurs va-et-vient avec deux navettes intégrées pour pouvoir ouvrir et fermer l’ensemble du circuit.

Suivez les étapes suivantes pour l’installation : 

  • Premièrement, vous allez dénuder les fils électriques sur les murs au niveau de la boîte d’encastrement. Avec la pince à dénuder, faites-le sur 1,5 cm environ.
  • Puis, prenez un interrupteur et joignez le fil rouge qui est la phase provenant du coffret de répartition, à la borne L qui est rouge également.
  • Ensuite, vous raccordez les deux fils issus de la navette, qui sont souvent de couleur orange, aux deux mécanismes du commutateur.
  • Montez le mécanisme de l’interrupteur dans la boîte d’encastrement, puis revissez l’ensemble correctement.
  • Enfin vous pouvez clipser la plaque de finition de votre premier interrupteur va-et-vient.

Installation du second interrupteur

Pour raccorder le second interrupteur, sachez qu’il y a deux fils navettes, le premier est de couleur orange et un fil violet, qui arrivent de la boîte d’encastrement. Ce dernier sert de retour à la lampe et le retour vers le tableau électrique est en un fil neutre bleu.

Voici les étapes qu’il faut suivre pour installer le deuxième interrupteur va-et-vient :

  • Prenez tous les fils et dénudez-les à 1,5 cm avec une pince à dénuder.
  • Puis, il faut raccorder le fil violet à la borne L pour le modèle que vous avez choisi.
  • Assurez également le raccord des deux navettes aux deux retours de l’interrupteur.
  • Enfin, fixez et revissez l’ensemble de l’interrupteur dans la boîte d’encastrement.

Comme le premier interrupteur, assurez-vous que les deux installations sont bien droites à l’aide d’un niveau et n’oubliez pas de fixer les plaques de finition.

Pour terminer votre branchement va-et-vient, vous n’avez qu’à raccorder la lampe au disjoncteur. Il vous suffit de joindre le fil bleu au neutre, le fil vert ou jaune à la masse et le fil violet provenant du deuxième interrupteur à la lampe.

Faites un test de votre installation

Pour s’assurer que tous les raccordements sont bien fixés, mettez en marche votre disjoncteur général, puis testez chaque commutateur. Il n’y a pas plus, il suffit d’activer le premier va-et-vient, regardez si l’éclairage s’allume, et de passer au second pour l’éteindre.

Une dernière chose à savoir, si vous installez un interrupteur à bornes à vis, vissez les fils électriques avec un tournevis isolé, puis tirez dessus s’il est bien fixé. Si vous avez un interrupteur à bornes automatiques, il suffit de clipser les fils dans les bornes.

Précédent

Comment faire un terrain de pétanque

Comment percer du carrelage

Suivant

Laisser un commentaire