Comment faire un jardin autonome ?

table des matières

Un jardin autonome est un potager en permaculture qui ne vous prendra pas tout votre temps. Ce type de culture a été conçu pour que le jardin soit un système indépendant, en reproduisant les fonctionnements de la nature sans obliger les plantes à suivre un régime artificiel. 

Quels types de jardins autonomes faire ?

Il existe plusieurs types de jardins autonomes, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients. Les jardins les plus courants sont les suivants:

Jardin hydroponique

L’hydroponie est un type de jardinage qui utilise de l’eau avec des additifs minéraux au lieu de la terre pour faire pousser des plantes, des légumes et des fruits. Leurs racines ne sont pas implantées dans le sol mais dans un substrat ou dans une solution nécessaire à leur subsistance. 

Jardin aquaponique

L’aquaponie est un mode de culture alimentaire. Il s’agit d’un système qui permet la croissance de poissons dans une eau naturellement purifiée et de fruits et légumes sans utiliser de fertilisant. En d’autres termes, il s’agit d’un mélange entre l’hydroponie (culture de plantes en extérieur) et l’aquaculture (production d’animaux ou de légumes en milieu aquatique).

Jardin terrestre

Un jardin terrestre est le mode de culture classique, il consiste à aligner les plantes sur une surface de terre destinée pour les plantations. 

Jardin suspendu

Si vous manquez de place dans votre jardin extérieur, vous pouvez créer un jardin suspendu pour augmenter la diversité de vos plantes.  Vous pouvez, par exemple, créer un mur végétal pour vos petits fruitiers. 

Comment créer un jardin autonome ?

Il existe plusieurs façons de créer un jardin autonome, mais la clé est de choisir les bonnes plantes et de les disposer correctement.  Vous aurez bientôt un jardin luxuriant  qui embellira votre espace extérieur tout en fournissant des fruits et légumes frais pour votre famille. Les jardins autonomes sont simples à entretenir, une fois que vous avez les bons outils et que vous savez ce que vous faites.

En savoir plus :  Comment nettoyer un tapis ?

Déterminer vos motivations et envies

Il y a plusieurs raisons qui peuvent vous pousser à vouloir un jardin autonome, que ce soit pour une alimentation plus saine et bio, ou simplement pour apprendre à cultiver votre propre nourriture. Vous pouvez alors commencer par faire la liste de vos goûts en légumes. Comparez également le temps dont vous disposez pour vous occuper de votre jardin. Ne dépensez pas plus que vous ne pouvez le faire, si vous n’avez que quelques heures le week-end. C’est pourquoi, avant de vous lancer dans un jardin autonome, prenez le temps de bien prendre en compte vos besoins et vos objectifs.

Trouver la bonne dimension pour votre jardin

Pour créer un jardin autonome, il faut d’abord choisir la bonne dimension pour votre potager. En effet, si vous avez un petit espace, vous ne pourrez pas y mettre beaucoup de plantes et il sera difficile de maintenir un équilibre entre les différents éléments. De plus, si vous avez trop d’espace, vous aurez du mal à gérer toutes les plantes et à les faire pousser correctement. 

Avec un grand jardin, il sera plus facile d’y mettre différentes espèces et d’y créer un équilibre. En effet, en ayant différents types de plantes, vous pourrez mieux contrôler l’environnement et empêcher certaines plantes de prendre trop de place.

Aménager le sol

Le sol est l’un des éléments les plus importants pour un jardin autonome. Il doit être bien drainé et riche en nutriments pour que les plantes puissent se développer correctement. Des plantes adaptées au sol et à la climatisation aideront à créer un environnement propice à la croissance des plantes. Il est donc important de choisir le bon type de sol et de bien le préparer avant de commencer votre plantation. Si vous avez un jardin en pente, il sera nécessaire de faire une terrasse ou un escalier afin d’accéder avec aisance aux différents niveaux. Cela permettra également d’améliorer le drainage du sol et d’aérer la terre. Pour cela, vous pouvez utiliser des matériaux naturels, tels que des pierres ou des branchages. Une fois que vous aurez aménagé le sol, vous pourrez commencer à y planter les différentes plantes dont vous avez besoin pour votre jardin autonome.

En savoir plus :  Comment enlever de la glue sur les doigts

Choisir les bons légumes 

Avec la grande variété de légumes qui existe, certaines peuvent être très faciles à entretenir et poussent aisément. On note, dans ce cadre, les tomates, les courgettes, les aubergines et les poivrons. Ces légumes sont relativement faciles à cultiver et peuvent se développer seuls sans trop de soins. 

Commencer à planter

Une fois votre sol prêt, vous pouvez alors commencer à semer les graines ou planter les semis. Notez que certaines plantes nécessitent quelques bonnes techniques pour se cultiver correctement. Il reste conseillé de planter les semences lorsque le temps est doux et ensoleillé. Cela permettra aux graines de germer plus rapidement et de donner naissance à des plantes plus fortes. 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp